MONO HA





Japon, 1969-70

L’origine du mot est Mono : chose ou objet ; Ha : école ou groupe. Les artistes du groupe lors de leur première exposition en avril 1969 proposent de réapprendre " à voir le monde tel qu’il est, sans en faire l’objet d’un acte de représentation qui l’oppose à l’homme ". Mono Ha utilise l’objet naturel (non fabriqué donc non imitable) sans faire intervenir la fonction représentative selon les signes de l’homme. La réalité de la chose correspond à celle de la situation, il ne faut pas qu’elles soient dissociées. Mono Ha insiste sur la relation au monde et à l’environnement.

Nobuo Sekine, Lee Ufan, Kishio Suga, Katsuro Yoshida, Katsuhiko Narita, Shingo Honda, Susumu Koshimizu.



La Poésie à voix haute _ Yves Bonnefoy.





'' Dénoncer la transformation de leurs questions en réponses et de ces réponses en systèmes de pensées dogmatiquement clos sur eux-mêmes, après quoi ces systèmes sont mis au service d'intérêts inavoués et inavouables, et cela avec non plus les moyens de la persuasion rationnelle mais par recours à des peurs et des pulsions archaïques, celles qui depuis les temps de la pensée magique survivent en chacun de nous, toujours prêtes à trancher de tout dans la précipitation et l'épouvante.''


La poésie à voix haute _ Yves Bonnefoy_