NoirT

Exposition de Pierre-Yves Freund
du 16 juillet au 31 août 2015
Citadelle de Belfort - Poudrière Haxo



Pour la deuxième année consécutive les Musée(s) de Belfort ouvrent à l'art contemporain l'ancienne Poudrière Haxo appelée aussi la chapelle.

Cet été, une carte blanche a été offerte à l'artiste Pierre-Yves Freund, on devrait même dire une carte noire tant le noir ou sa progression du gris au presque noir progresse au cœur d'un langage formel minimal. Les œuvres sont présentées dans cette fausse chapelle, lieu où les musées entreposent certains éléments de mobilier religieux des édifices environnants menacés de destruction.

Les matériaux de Pierre-Yves Freund sont simples, il s'agit le plus souvent de plâtre qui, lorsqu'il brûle, ressemble à des vestiges archéologiques. À l'aléa des effets formels de l'apparente combustion s'ajoute la précision des empreintes, celles de la paume ou des doigts de la main qui ont malaxé le plâtre. L'objet laisse apparaitre la fossilisation d'une membrane ou d'un pétiole d'une fleur de pavot. L’infra mince tel que le concevait Marcel Duchamp est réinvesti par le rituel, le non-nommé. La collecte nécessaire à tout protocole créatif de l'artiste produit des objets et des œuvres qui aident à mesurer le paysage, à l'arpenter. Les protubérances pour l'artiste relèvent du vivant, les cavités du secret.


Nicolas Surlapierre.



Exposition visible tous les jours de 10 h à 12 h 30 et de 14 h à 18 h.