_ Paysages incertains.










Les mots revenaient sans incidence aucune sur la réalité de l'instant présent. Juste des mots, énoncés sans fin, courtes phrases scandées de silences, attente sans rupture. Semblables à une série d'incises de rochers se dessinant sur le ciel, blanc découpé sur noirs, dessins écoutés en écho à la douleur de la nuque née de contempler les crêtes déchirées. Le douleur commencerait à gagner le corps, se tasserait doucement au creux du ventre, plus vive aux heures pâles de la nuit, oubliée quelquefois, jamais perdue. Se pose la question du pourquoi être là. Peut-être simplement veiller sur l'ombre … Se perdre dans un blanc.













_ Gestation.





GESTATION


Au sens figuré, période pendant laquelle un artiste, un écrivain travaille à une œuvre en cours; c'est aussi l'état de l’œuvre pendant cette période. Pour l'auteur, la gestation est un état très particulier, de travail, mais aussi de préoccupation et même de hantise jusque dans la vie courante; il a l'impression de vivre dans deux mondes à la fois, celui de l’œuvre et le monde réel; et il s'est orienté vers l’achèvement, il sent cependant avec l’œuvre une intimité à laquelle il regrette souvent de devoir mettre fin. Pour l’œuvre, ce n'est pas seulement l’inachèvement; c'est un état dynamique de transformations perpétuelles; les brouillons, les esquisses, en donnent une idée, mais ne rendent pas l'essentiel, qui est ce statut toujours mouvant.


Voir également Conception, Esquisse.



Extraits du Dictionnaire des synonymes et des mots de sens voisins de Henry Bertaud du Chazaud, Quarto Gallimard .



_ Fronder





Un Y pour galet frondeur.



Phrase adressée à Cyril Jarton, dans le cadre du Championnat international de lancer de ricochets _ Galerie du Granit et Musée des Beaux-Arts _ Belfort _ 2013.



_





"De quelque façon que les hommes veuillent me voir, ils ne sauraient changer mon être, et malgré leur puissance et malgré toutes leurs sourdes intrigues, je continuerai, quoi qu'ils fassent, d'être en dépit d'eux ce que je suis. "

Rêveries du promeneur solitaire (1782) Jean-Jacques Rousseau