_ Étoiles ennemies _ Alain Hobé.





... " Il se retrouve le dos contre le fond froid de la cour, les yeux en l'air, tout entier en morceaux à se perdre en pensées inutiles maintenant qu'il s'évanouit, que ses pensées rencontrent ce qu'elles ne sont plus, maintenant qu'il part par petits bouts, débris que le vent pousse dans les rainures. Il ne bouge pas, épuisé de stupeur, pensif dans ses derniers instants, certain qu'il ne parviendra pas à quitter les lieux autrement qu'en disparaissant là, dans l'évidence soudaine de son inapparence à l'instant où le rêve, ou ce qu'il prend pour lui, l'enlève en son absence. "


_ Alain Hobé _ Étoiles ennemies _ L'arachnoïde _ 2007.





_ 1/12/2017





















_