Tout ici parle noir. Cette Coulée, ce noir, c'est bien plus que pensée, permanence non figée, un enfouissement latéralement observé, et qui permet de saisir ce qui fut perdu, mais perd-on ce que l'on sait être ? Au plus s'en éloigne-t-on, c'est ainsi. Les Ombres noires blanches dessinent la lumière et soulignent les écarts de nos perceptions. Tout cela était déjà là, dans la forme blanche unie, puis brisée, pour être enfouie, comme pour sceller une réunion dans une masse désormais sombre et muette.















http://www.chez-robert.com/