Caroline Sagot Duvauroux _ été 2012 _

 

 

 






Histoire que nous avons vécue ensemble, il y a longtemps maintenant, c'était une histoire de secret posé dans des formes très silencieuses, des formes parallélépipédiques, avec simplement quelques fractures, nous sentions que quelque chose s'était passé ; les fractures étaient des ouvertures sur non pas le silence mais sur des choses tues. Un secret. Les formes étaient dispersées dans une montagne, ces choses comme de longs bâtons de plâtre très fins qui montraient quelque chose, une idée de cardinalité, qui montraient quelque chose, qui signifiaient profondément ce qu'était un lieu, un lieu de, un lieu d'où, c'est à dire qu'il vous offrait votre point de vue. Et tout cela m'a toujours énormément inquiétée, et ravie dans le travail de Pierre-Yves.


 

 

 

 

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : http://www.pyfreund.net/blog/index.php?trackback/209

Haut de page