Trois thés

 

 

 


Le thé affleure, puis s’évapore doucement, cela dépend du lieu, de la lumière, du temps.

Nouvelle déclinaison d'un geste qui me suit.

Au fond de chaque volume repose un parallélépipède de plâtre, mémoire d'architecture qui se découvre lentement. Ces formes seront fragiles d'une dentelle de thé qui les habille.


















 

 

 

 

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : http://www.pyfreund.net/blog/index.php?trackback/404

Haut de page