rien n'efface le peu qui reste





Prémisses de l'intervention prévue en mars 2019, vitrine MDV à Arras























Tu essaies de retrouver avec presque rien des souvenirs qui n'existent plus, de dupliquer des formes avec des moyens de fortune, des mémoires de savoir faire et des inquiétudes qui jamais ne te mènent à l'angoisse. Cela te travaille la nuit, toute la nuit entrecoupée de gestes pensées qui tiendraient debout. Au matin, tu écoutes la voix amie qui un instant te montre un chemin que tu aurais aimé connaître, toujours les mêmes mots, et tu retournes à ce que tu crois savoir, travailler la forme, recommencer, couler, déchirer, déformer, faire quelque chose, donner. La main le sait qui demeure impuissante à serrer ce que tu vas perdre, cela glisse entre les doigts, restera peu, mais tenter, les formes prennent place, se conjuguent, image sombre zébrée de rouge. Te rappelles les crassiers sur lesquels poussent les pommiers, nés des fruits jetés là par les mineurs. Perdus.





Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : http://www.pyfreund.net/blog/index.php?trackback/428

Haut de page