' Faux Semblant ' _ Rue sur vitrine _ TALM Angers.

          De la rue c'était rouge, cela montait à l'obscurité naissante, nuit dessinée de lumière. De jour, l'écrit rouge échappait à peine ; lettres de néons si souvent liées à la publicité ; quelques objets attirent, déposés le long de la vitrine. Ambiguïté des formes, boutique qui n'en est pas  […]

Lire la suite

' Faux semblant ' _ Angers

      Faux Semblant Pierre-Yves Freund Du 16 au 29 novembre 2018 Vernissage le jeudi 15 novembre à 18 h 30 TALM-Angers, Rue sur Vitrine, 26, rue Bressigny à Angers Sur une proposition du collectif Blast, l'École supérieure d'art et de design TALM-Angers accueille Pierre-Yves Freund du 16 au 29  […]

Lire la suite

Errance

      La non réplique comme silence opposé. Ou sans cesse dire la même chose, jamais vraiment à l'identique, à chaque instant les contingences varient, ombres et lumières dessinent d'autres possibles où déposer les mots et non mots entrecoupés de riens. Avancer, tenir debout, se taire … Être sur sa  […]

Lire la suite

Jean-Paul Gavard-Perret _ Fonds et Surfaces

      Dans l’œuvre de Pierre-Yves Freund semblent se retrouver des choses laissées sur le bas côté de l’existence. Cela permet de saisir quelques éléments premiers du secret de l’intime du monde. A chaque spectateur d’en faire l’usage et l’interprétation qui lui plaira. D’autant que tout se prête au  […]

Lire la suite

Caroline Sagot-Duvauroux

      '' Je vais croiser mes mots à ses silences, comme nous le faisons depuis longtemps. Et ses œuvres, ses puzzles, je ne sais pas comment on peut dire, sont de celles qui suggèrent le plus pour moi l'écriture. Peut être justement par la densité du silence, qui chez Pierre-Yves est toujours autour  […]

Lire la suite

' Une nuit, eine nacht '

      _ Une nuit, eine Nacht _ Plusieurs lettres reposent sur le lit, adressées au locataire de la Chambre 24, Hôtel de la Poste, Forbach. C'était avec Castel Coucou. Tout est resté clos un long moment, puis sont arrivées quatre adolescentes qui ont tout décacheté, lu, replacé ... Hors deux  […]

Lire la suite

Trois thés

      Le thé affleure, puis s’évapore doucement, cela dépend du lieu, de la lumière, du temps. Nouvelle déclinaison d'un geste qui me suit. Au fond de chaque volume repose un parallélépipède de plâtre, mémoire d'architecture qui se découvre lentement. Ces formes seront fragiles d'une dentelle de thé  […]

Lire la suite

' Du livre d’archéologie au livre d’artiste d’Est en Ouest ' _ Académie des sciences de Dunhuang _ Chine

      '' Pour une nouvelle bibliophilie, un texte rédigé en 1991 pour la revue AML, me faisait (me) poser la question sur la nécessité de certains formalismes, sur leur persistance étrange,… Cette idée, depuis les années 90 nous a semblé devoir continuer d’évoluer, ou, plus précisément, accepter des  […]

Lire la suite

Haut de page