YAW





Esox Lucius _ le quai (294M9)_ 71740 Saint-Maurice-lès-Chateauneuf

présente

Tuğba Yüksel, photographe, Olivier Toulemonde, compositeur, Pierre-Yves Freund, sculpteur.


Exposition du 11/10 au 01/11 du vendredi au dimanche 14h à 18h ou sur RdV

et du 02/11 au 20/11 du lundi au vendredi de 14h à 17h ou sur RdV















'YAW'

Le mot empreint de sens différents, embardée, écart, dragon même …
Aborder l'espace de La Gare pour ce qu'il est mémoire de voyages, regards croisés déjà perdus, images estompées.
L'aborder pour sa réalité physique, jouer des intervalles, des espaces perdus entre anciens et nouveaux murs.
Espaces entre deux, habités ou désertés, frontières, distances, faux semblant, territoires que nous tenterons d'éveiller en ce lieu particulier.








Le travail photographique de Tuğba Yüksel naît de l’observation de l'autre, parle d'esthétisme de l'image. Elle capture des instants de vie quand les attitudes des personnages dévoilent leurs pensées intimes. Tuğba Yüksel, née en 1979, a étudié l'art à l'université de Marmara. Les photographies de T. Yüksel parlent de peinture ; vitres embuées, ombres portées et filtres de couleurs disent des univers oniriques dans lesquels l'essence du personnage se dessine. Dans les études vertes, Tuğba tente de saisir un essentiel de l'humain, en évitant toute interaction du sujet photographié avec des êtres vivants ou des objets. La photographie de Tuğba Yüksel dit des instants de pensée intérieure, au delà des apparences.






Issu de la musique concrète, Olivier Toulemonde a pris l'habitude d'écouter à l'intérieur des sons. Il en a développé une relation intime au bruit _ celui qui nous entoure, celui qui résonne en nous, celui qui fait musique _. Et c'est cette question du sonore qui façonne son travail artistique, que ce soit en tant que plasticien, musicien, compositeur ou réalisateur radio. Sa démarche consiste essentiellement à s'étonner des sons de tous les jours, à en révéler les contours et à extraire du quotidien l'événement ordinaire qui deviendra objet sonore extraordinaire.






Les sculptures de Pierre-Yves Freund ont une présence riche d’une simplicité qui condense en elles la complexité de ce qu’elles impliquent du rapport au lieu, des relations entre matière et structure ou entre forme et processus. Elles associent la forme au geste, la surface à la trace, la présence à un temps sédimenté. Elles évoquent quelque part cet art de la disposition propre à l’Art du Jardin japonais, mais aussi l’importance du positionnement que l’art minimal a porté dans ses productions. De cette expérience, elles ont aussi tiré cette façon d’impliquer le mouvement même de notre corps dans leur perception. Elles participent enfin d’un art d’inscrire le faire, le geste de la production dans la forme même.








YAW

Photographie _ Tuğba Yüksel Quelque chose prend place entre nous, entre l'autre et moi, une vitre embuée, une frontière, une longue baie vitrée, un invisible présent. Mémoire. Existait quelque chose avant l'image, une présence, qui savait et échappe. De l'entre murs viennent les sons qu'Olivier  […]

Lire la suite

Un déterminé _ Esox Lucius

Ici, l' Un déterminé demeure donc intérieur invisible, buée et condensation obturent toute vision, cela ne devait pas échapper, serait-ce comme si la terre se refusait à notre regard, et travaillait en secret à regagner le territoire perdu. Refuser de se placer en exergue. Toute blessure ne  […]

Lire la suite

Esquilles

Esquilles est un projet en cours depuis plusieurs années. Esquille est une petite partie qui s'est détachée d'un os quand il s'est rompu. Rencontrer une personne dans un espace choisi, lui confier une valise, une boite, close. L'ouvrir, ne pas l'ouvrir, l'accepter, la refuser. Parler, se taire. Les  […]

Lire la suite

emblave d'obscur [ et perdue ]

Emblave d'obscur   _ et perdue _ Marie Gayet a creusé ces mots, les retournant à plusieurs reprises pour en extirper un sens qui échappait. Emblave est à écouter dans sa résonance. Par rapprochement phonétique, il donne enclave, entrave. Creuser le m, le b, le v car emblave coule et ruisselle là où  […]

Lire la suite

demeurerait

Et quelquefois, un matin, un soir, tout va de travers. Des voix se taisent, d'autres hérissent, tu poses une chose, puis l'autre, cela ne colle pas, ne répond pas ... Recommencer, partir, marcher, croiser un regard ou un arbre, simplement effleurer, prendre un cahier, un crayon, écrire dans les  […]

Lire la suite

emblave d'obscur [ et perdue ] _ art en chapelles

Pierre-Yves Freund _ Église de Rochejean _ Emblave d'Obscur (et perdue) née d'une courte phrase de Caroline Sagot Duvauroux, envoi de l'ouvrage ' Comment dire ' ... Comment dire, répliquer, une forme, une phrase, une empreinte, tenter d'en extirper un sens, écrire, réécrire encore jusque perdre ...  […]

Lire la suite

art en chapelle

Exposition du 5 juillet au 23 août 2020 Sarkis > Saint-Point Jingfang Hao & Lingjie Wang > Remoray Line Marquis > Gellin FRAC Franche-Comté avec Ann Veronica Janssens, Charles Dreyfus, Pierre Tatu > Petite-Chaux Pierre-Yves Freund > Rochejean Élisabeth S. Clark > Saint-Antoine  […]

Lire la suite

égarés

''Beaucoup des gestes de Pierre-Yves Freund gravitent autour de la petitesse, du peu, de la trace, du témoignage qu'on en retient. Empreintes de délicatesse, ces pièces sont formées de la main. Ici l'idée du geste porté est fondamentale. Le geste est celui de contenir le plâtre dans les paumes  […]

Lire la suite

21 grammes

L'histoire du chardonneret pesant vingt et un grammes Patrick Wateau en Docimasie Le poids de l'âme Je connais l'histoire depuis mon adolescence. L'ai-je lue ? L'ai-je entendue ? Je ne m'en souviens plus. Un savant voulut un jour connaître le poids d'une âme. Il pesa un moribond à la dernière  […]

Lire la suite

Don't call me worthy Guy Viarre

J'ai décidé que je ne poserai pas de questions, mais les gens parlent. Et si votre physionomie est fermée comme on ne veut pas entendre d'avantage ils le voient. Et nous chargent. Parce que d'écouter nous déduisons. Que nous avons le beau rôle du mutique qui s'en dit des choses. Et parce que notre  […]

Lire la suite

Scrupule

Scrupulus : diminutif (de scrupus : pierre pointue, roche) qui désigne par son étymologie bien ancienne, une petite pierre, pointue, qui provoque un moment d'hésitation, de doute, d'empêchement. Une petite pierre qui, malgré sa petitesse, nous pose, à compter de ce moment, un problème, qui nous  […]

Lire la suite

Il y eut ...

1990 peut-être, j'avais vraisemblablement un compte à régler avec la peau, ma peau. J'ai placé quelques feuilles de basane sur un socle en plâtre, ai fixé sur elle une broche halogène, 500 watts ... Cela brûlait, une fumée âcre envahissait l'espace, repoussait les possibles rares spectateurs, la  […]

Lire la suite

un jardin à Salmaise

Tu as creusé un trou dans le sol, intrusion faite de coups de pioche, introduit des parois de métal qui ouvrent le regard sur la terre, fond de terre nue. Une plaque de verre recouvre la blessure, la referme, l'homme marche là, s'accroupit, regarde, domine, cela résiste. Image réfléchie. Des  […]

Lire la suite

Haut de page